· 

Premier savon - saponification à froid

Octobre ... Entre la préparation de déco d'Halloween avec mon fils et les vacances scolaires qui arrivent, je me penche sur la question "cadeaux de Noël" et cette année j'ai décidé d'offrir de coffrets garnis de cosmétiques homemade personnalisés. Heureusement que je m'y prend au moins d'octobre!!!!

Au programme: baumes à lèvres, gommages visage et corps, masques, crème mains, pains exfoliants mains et/ou pieds.... et savons!

Après lecture de tant d'articles détaillés sur la saponification à froid, je me suis lancée!!! Si vous voulez également vous lancer, lisez l'article d'Aroma Zone sur le sujet, il est simple et accessible.

En avant première (roulement de tambours et tout le reste....) voici ma première recette.

Pour une dizaine de savons de 25 gr:

Mélange d'huiles:

- 60 gr            Huile végétale de coprah (ici Végétaline Carrefour 100% coprah)

- 40 gr            Huile végétale de babassu

- 60 gr            Huile végétal d'olive

- 24 gr            Huile végétale de ricin

- 16 gr             Beurre végétal de karité

 

Lessive de soude (calculer sur AZ):

- 60 gr           Eau de source

- 28.8 gr        Soude caustique (ici marque Spado - pure)

 

Ajouts:

- 4 gr             Fragrance fleur de coton Aromat'Easy

 

- ocre rouge 

 

Le choix de mes huiles et beurres pour cette première recette:

  • Huile végétale de coco: elle permet d'obtenir un savon dur avec une mousse abondante. Toutefois, il est conseillé de l'utiliser au maximum à 30% du poids total des huiles car elle accélère la trace et  assèche la peau.
  • Huile végétale de babassu: elle permet d'obtenir un savon dur avec une mousse abondante et dense, mais à mélanger avec une huile liquide telle que l'huile d'olive car l'HV de babassu accélère la trace.
  • Huile végétale d'olive: puisque je suis française et qu'on m'a toujours parlé du savon de Marseille 100% olive comme le sacre saint, je ne pouvais pas passer à côté de ce MUST HAVE. Il apporte dureté, onctuosité et douceur au savon mais... la trace est lente, la mousse peu abondante et surtout le curage est très long (compter 8 semaines)
  • Huile végétale de ricin: il apporte un crémeux à la mousse du savon et une douceur incomparable. Cependant comme l'olive cette huile est longue à sécher et allonge donc le temps de curage il est conseillé de limiter la teneur en HV de ricin à 15%

J'ai préféré ne pas faire de surgraissage à la trace pour cette première expérience.

 

Concernant la quantité d'eau, j'ai utilisé la quantité moyenne recommandée par Aroma-Zone. Voici d'ailleurs les résultats que j'ai obtenu pour réaliser ma recette.

 

La recette pas à pas

Avant toute chose, nettoyer et désinfecter contenants, ustensiles et plan de travail et se laver les mains.

Installez-vous au calme et à un endroit ou les enfants ne peuvent pas venir vous déranger. Si vous pouvez, je vous conseille de vous mettre dehors. Les vapeurs de la soude sont très toxiques. Protégez votre plan de travail/table avec des torchons qui ne serviront qu'à cet effet.

Habillez-vous de manière à laisser dépasser le moins possible de peau (manches longues, pantalons et chaussures fermées. Utilisez un tablier non dommageable.

Préparez les ustensiles suivants qui ne pourront plus servir à cuisiner par la suite:

  • des gants épais type mapa
  • un masque de protection pour les vapeurs
  • des lunettes de protection
  • des gants fins en latex
  • un bécher Pyrex ou un saladier profond
  • un bécher profond, une marmite ou un seau résistant
  • une cuillère avec un long manche
  • un mixeur plongeur
  • une marise
  • un verre pour peser la soude
  • quelques verres à grandes contenances
  • thermomètre précis

Et pour finir sortez une bouteille de vinaigre blanc et laissez-la à proximité. En cas de brûlure à la soude, versez du vinaigre sur la brûlure afin de stopper la brûlure caustique par l'acidité puis laissez la brûlure sous l'eau froide (mais pas glacée) pendant au moins 10 minutes.

 

Réalisation de la recette:

Dehors, peser l'eau dans le saladier profond.

Mettez les gants Mapa, le masque sur le visage et les lunettes de protection. Veillez à ce que le moins de peau possible soit au contact de l'air et donc d'une possible projection.

 

Pesez la soude dans le bécher prévu à cet effet.

 

Attention c'est le moment le plus dangereux de la recette: versez petit à petit et lentement la soude dans l'eau en remuant doucement pour éviter les éclaboussures avec la cuillère à long manche. Le mélange monte rapidement à haute température (jusqu'à 100°). Remuez de temps en temps jusqu'à complète dissolution de la soude. Mettez le de côté, assez loin si possible cela vous évitera de trop respirer de vapeurs toxiques. Personnellement je change de plan de travail.

 

Pesez vos huiles et beurres et mettez les au bain marie afin que le tout soit fondu et homogène. Sortez les du bain marie et versez les dans la marmite ou le seau.

 

Lorsque la lessive de soude (eau + soude caustique) et les huiles sont entre 35° et 50°, versez doucement la lessive de soude dans les huiles en remuant doucement avec la cuillère à long manche, puis mixer avec les mixeur plongeur. Je commence avec une vitesse peu élevée puis augmente petit à petit une fois encore pour éviter les éclaboussures.

Surveillez bien votre mélange afin de voir la trace, en moyenne 5 minutes de mixage suffise. La trace c'est une texture de mélange pour ceux qui cuisine c'est entre la crème anglaise et la crème patissière, pour ceux qui ne cuisine pas c'est lorsque vous soulevez le mixeur (éteind) et que vous pouvez voir la trace de celui-ci dans le mélange. Par exemple si vous soulevez le mixeur d'un mélange d'eau la surface reste parfaitement plate, plus le mélange s'épaissit plus la trace est importante.

 

Lorsque vous commencez à apercevoir cette trace c'est le moment d'ajouter le colorant, la fragrance et les ajouts, mélangez bien et rapidement.Versez ensuite dans les moules prévus à cet effet. Attention le mélange se durcit rapidement.

 

Tapotez doucement le moule sur votre plan de travail afin de faire remonter l'air emprisonné dans le savon. Cela évitera les petits trous.

 

Couvrez votre moule de papier cellophane afin d'éviter le contact d'air avec votre savon (effet cendre sur le savon) et enfermer votre moule dans un torchon ou une serviette éponge afin de garder la chaleur. Laissez votre savon durcir dans son moule. Il va sans dire que ni vos enfants ni vos animaux doivent avoir accès aux savons.

 

Après 48h, remettez des gants en latex pour mieux sentir (le risque de brûlure est nettement moins élevé à ce moment la puisque l'huile a commencé à "manger la soude") et démoulez délicatement le savon. Votre savon peut encore être mou à ce moment-là, manipulez-le avec précaution. Si vous avez utilisé un grand moule c'est à ce moment que vous pouvez découper votre savon. 

 

Placez votre savon dans un endroit sec et aéré pour une cure de 4 à 6 semaines (comptez 8 semaines si vous n'utilisez que des huiles liquides). Si vous n'avez pas de grilles pensez à retourner régulièrement votre savon. De même que pour le premier séchage ni vos enfants , ni vos animaux ne doivent avoir accès aux savons. J'ai ici attendu 4 semaines.

 

Après la cure, il faut vérifier que le savon n'est pas caustique. Pour ce faire, prenez votre savon ainsi qu'un pinceau. Passez votre pinceau et votre savon sous un filet d'eau, puis faites mousser votre pinceau sur votre savon. Utilisez ensuite une bandelette de pH. Le pH doit être entre 9 et 10. S'il est entre 11 et 14, je vous conseille dans un premier temps de renouveler la période de cure, si après cette nouvelle période de cure le pH est toujours trop élevé, votre savon est caustique, il faut donc le jeter et revoir votre recette.

Lors de cette première expérience, j'ai profité du démoulage pour vérifié une première fois le Ph qui était déjà à 9 :)


Ce que j'ai appris à travers mes lectures

  • Le procédé de la saponification à froid et une transformation des molécules. Pour faire simple, les huiles mangent la soude jusqu'à épuisement et inversement. Si à la fin il n'y a plus d'huile attention votre savon est caustique (PH 12) et INUTILISABLE. En revanche si l'huile a mangé toute la soude et qu'il reste encore de l'huile on parle de surgraissage et c'est ce que l'on recherche. Chaque huile a un appétit différent, c'est pour cela qu'il faut utiliser un tableau de calcul pour savoir combien de soude utiliser (pour le moment le tableau d'Aroma Zone me convient). 
  • Faire une préparation avec au minimum 200 grammes d'huile(s)
  • Mieux vaut utiliser 50% d'huile liquide + 50% d'huile solide ou beurre afin d'avoir un savon assez ferme et une trace ni trop rapide (du aux beurres et huiles solides) si trop lente (du aux huiles liquides).
  • Le surgraissage total de la recette doit être entre 5% et 8%. Plus bas, il y a un risque d'obtenir un savon caustique et inutilisable, plus haut le risque est d'obtenir un savon mou et huileux/poisseux.
  • Certains utilisent de l'eau déminéralisée pour la saponification à froid.Pour ma part, j'habite à côté d'une source non calcaire j'utilise donc l'eau de source qui convient très bien. Si votre eau est dure ou très dure utilisez de l'eau déminéralisée ou de la Mont Roucous (peu minéralisée).
  • Plus la cure est longue, meilleurs sont les savons (dureté, onctuosité, pouvoir moussant...). n'hésitez donc pas à faire plusieurs savons en même temps et de laisser les savons en cure aussi longtemps que possible.
  • La bonne température:
    • si vous utilisez des petits moules, faites votre mélange lessives/huiles à une température proche de 50° car le petit volume ne facilitera pas la montée en température lors du premier séchage.
    • si vous utilisez beaucoup de beurres et/ou de la cire, faites votre mélange lessives/huiles à une température proche de 50° car la trace se fera rapidement à une température plus basse
    • si vous utilisez des huiles essentielles, faites votre mélange lessives/huiles à une température proche de 35° car les propriétés des HE s'altèrent à partir de 40°.
    • vérifiez si votre fragrance (ou un de vos ajouts) accélère la trace, si tel est le cas, préférez une température proche de 40°.
    • Pour une trace fine, il est conseillé d'effectuer le mélange huiles/lessive de soude autour de 25°/30° et surtout d'avoir moins de 5° de différence entre les 2 préparations.
  • Faut-il surgraisser à la trace ou mettre tous les corps gras dans le mélange initial? j'ai trouvé un article très bien fait à ce sujet qui compare les 2 méthodes par Ka qui fait de superbes savons! Voici le lien. Je n'aime pas les savons gluants et adore la mousse... du coup je ne pense par surgraisser à la trace dans les prochains temps... Mais je ferais surement l'expérience une fois :)

 

 


Verdict sur la réalisation de la recette

 

J'ai bien préparé tous mes ingrédients et outils nécessaires avant de commencer et je procéderai ainsi à chaque fois. La réalisation était plutôt facile. 

Lorsque j'ai versé les billes de soude caustique dans l'eau je m'attendais à un petit geyser ou une réaction rapide mais en fait il faut bien remuer pour que les perles se dissolvent donc la réaction ne vient pas tout de suite et se fait en douceur.

Je n'ai pas voulu plonger la sonde de mon thermomètre dans la lessive de soude. J'ai donc mesurer la température de mon mélange d'huile et j'ai procéder au mélange lorsque celui-ci était à 40°. Par curiosité j'ai placé la sonde de mon thermomètre contre le verre mesureur contenant  la lessive de soude avant d'effectuer le mélange et le verre était à 29°.

Par contre concernant l'apparition de la trace, j'avais lu sur certains blog qu'il fallait attendre jusqu'à 5 minutes pour la voir et là en quelques secondes (un dizaine) la trace est apparue. C'est peut-être que je n'avais pas énormément de matière.Je verrais avec le temps.

Pour la fragrance, je trouve qu'elle sent le savon douche crème ce qui est parfait pour cette recette. Aromat'Easy indique un pourcentage maximum de 3%, je n'ai mis que 1.4% ici et je trouve que l'odeur est intense même après la cure. Après utilisation du savon, la peau sent encore la fragrance d'une manière franche. Je pense que cette fragrance doit être dosée aux alentours de 0,8%.

Pour la couleur, je voulais colorer une petite partie de ma pâte à savon pour préparer des inserts pour la prochaine recette. J'avais donc mis une demi cuillère à café rase d'ocre rouge dans un verre afin de colorer l'équivalent de 3 cuillère à soupe de savon mais la couleur était trop foncée j'ai donc mis le double de pâte a savon et je trouve la couleur encore foncée. Je ferais donc attention lors de la prochaine réalisation de ne mettre que peu de colorant quitte à en ajouter si nécessaire.

Pour le moulage, j'ai eu l'impression de faire de la pâtisserie :) garnir les moules, lisser à la maryse... Comme évoqué, j'ai trop mixer et ma trace était donc franche, je n'ai donc pas pu "couler" mes savons, j'ai plutôt garni les moules et bien taper pour éviter les bulles. Au démoulage, je me suis rendu compte que le tapotage n'avait pas été suffisant et que ma trace trop franche a malheureusement laissé de l'air dans mes premiers savons.


Verdict sur l'utilisation de ces savons

Selon le calculateur hexabulle, ma formulation de recette aurait du me donner ces résultats:

Voyons voir ce qu'il en est réellement:

Dureté: mes savons devraient être dans la moyenne haute. Ils sont bien durs. Ils ont bien durcis dès les premiers jours de cure. 

Nettoyant: Hexabulle annonçait un savon très nettoyant, c'est exact. A mon gout il laisse la peau un peu sèche.

Emollient: mes savons devraient être dans la moyenne basse. En effet, ils adoucissent la peau mais comme énoncé au-dessus il ne l'hydrate pas assez à mon goût. je pense que lorsqu'un savon annonce un fort pouvoir nettoyant il faut qu'il soit contre balancé par un fort pouvoir émollient.

Moussant: comme annoncé les savons moussent très bien une mousse fine et dense très agréable. Cela n'a rien à voir avec les Melt & Pour que j'ai pu tester. Ici on retrouve le savon que l'on aime et qui mousse :)

Crémeux: ayant depuis réalisé d'autres savons, je dois avouer que celui-ci n'est pas le pus crémeux mais l'est bien plus qu'un gel douche du commerce.


Verdict sur la saponification à froid

Je réalise mes cosmétiques depuis plus de 4 ans et je me suis prise au jeu de diminuer un maximum les produits industriels dans ma vie de tous les jours. Il est donc normal que je sois arrivée à m'essayer à ce processus.

J'ai longtemps pensé que la savonnerie était compliquée et dangereuse (utilisation de soude caustique) et puis grâce à ce nombreux blogs très bien fait et à de super tutos sur youtube, je me suis lancée. 

J'ai aujourd'hui réalisé une bonne dizaine de recettes. Ma famille et mes amis m'appellent "la fille qui fabrique de vrais savons" (je suis en pleine relecture de la série "accros du shopping"...) en fait peut-être pas mais ce qui est sûre c'est qu'ils me demandent tous des savons et ne veulent plus de gel douche du commerce.

Les savons que je réalise sont respectueux de la peau et de la nature et quelle fierté en disant "c'est moi qui l'ai fait" :-D


Trucs et astuces au fil de mes expériences

Dépôts dans la lessive de soude

J'ai toujours mélanger avec précaution mes perles de soude avec mon eau et un jour je me suis retrouvée avec des perles mal dissolues:

Il va sans dire que cette lessive était inutilisable, en versant lentement la soude le mélange ne se fait pas correctement et une partie de la soude ne peut pas se dissoudre. Je l'ai donc jetée et recommencer mon mélange en ajoutant les perles de soude d'un coup dans l'eau afin que la réaction se fasse avec toute la soude dès le début. J'ai bien mélangé. Résultat: la soude est correctement dissoute :) 

Contrairement à ce que je pensais la soude n'a pas provoquée de volcan ou de projections.


Dosage colorants et fragrances

Mieux vaut partir d'un minimum de dosage concernant les couleurs et fragrances. En effet, il est possible d'ajouter mais pas d'enlever.

J'ai eu la main lourde parfois sur les ocres ce que fausse le résultat esthétique attendu et malheureusement aussi sur la fragrance et il est très désagréable de se laver avec un savon qui cocotte et embaume toute la salle de bains....

Pour mieux doser les fragrances j'utilise maintenant une seringue en ml, c'est plus simple.


Chemiser un moule

Ayant décidé de ne pas encore succomber à l'appel d'un moule en silicone. Je dois chemiser mes moules qui ne sont pas de la recup' et pour apprendre voici une super vidéo de Soapsession détaillée.


Patience avant d'emballer vos savons pour le séchage

Au début je me dépêchais de couvrir mes savons après les avoir coulés pour les mettre au chaud au plus vite. Lors de mon premier marbrage plumes bien mal m'en a pris:

Dans la précipitation mon celophane a touché le savon et comme il était encore bien liquide.... le marbrage était fichu :(

Dorénavant j'attends que mon savon se solidifie un peu (15-20 minutes) avant de le couvrir.